FR - EN
Abonnez vous à notre hebdo
 
Hebdo Crédit du 20 janvier 2014
Une nouvelle semaine à contresens du consensus de début d’année
sur les taux européens et américains… Peu d’analystes prévoyaient
en effet un aplatissement de la courbe par une baisse des taux longs
et pourtant…
Depuis le 1er janvier les taux 10 ans allemands ont déjà perdu 17
points de base (dont 7bps cette semaine) soit environ 10% de leur
rendement total, actuellement de 1.75%... La corrélation avec les
taux américains est ici flagrante tant le flux de nouvelles est peu
abondant. Rappelons que les Treasuries 10 ans ont eux perdu 20bps
de rendement sur la même période.
Les périphériques continuent également la convergence qu’on disait
s’essouffler, arrivant pour la plupart dans la zone des 200bps de
spread avec l’Allemagne (soit 150bps avec la France)
L’explication ? Probablement la même que celle qui pourrait expliquer
la hausse (là aussi en total désaccord avec le consensus de début
d’année) de l’Eonia de 0.10% à 0.34% en trois semaines, niveau
qu’il n’avait pas atteint depuis juin 2012 : nous plaiderons pour une
faiblesse de flux hors norme, du fait de l’attentisme et de l’incertitude
des investisseurs, accentuant inévitablement quelques mouvements
naturels sur les taux longs (les acheteurs structurels d’obligations) et
les taux courts (quelques banques revenant progressivement
emprunter sur ce marché mais n’y trouvant quasiment aucune
contrepartie).
Restons cependant prudents car ces mouvements pourraient être
aussi rapides dans l’autre sens et laisser toute la performance
engrangée ces derniers jours, voire plus, sur le bas-côté...
Sur le crédit nous noterons lundi la cession par Lafarge de cinq
carrières de granulats aux USA sur un niveau de prix très élevé (8
fois le CA, 40 fois l’ebitda) qui confirme la facilité du cimentier à céder
des actifs et donc à se désendetter le cas échéant.
Mercredi, outre la publication de chiffre d’affaires de la sphère
Casino (Casino, Rallye, Mercyalis) qui s’est avérée correcte, c’est
plutôt Elior que nous suivrons, annonçant son entrée en bourse d’ici
fin juin, attendant une valorisation d’environ 4 milliards, après une
tentative de vente ratée en 2013 ; ceci serait très positif pour les
obligations 2020, actuellement notées BB-.
Jeudi, jour de publication des immatriculations de voitures neuves en
Europe, confirmant pour la France le recul de PSA au profit de
Renault sur l’année (PSA : +8.6% en décembre, -8.4% sur l’année /
Renault : +30% en décembre, +4.4% sur l’année). Nous noterons
également la progression annuelle de +3.3% en Espagne qui pourrait
venir confirmer le début de retour de croissance plus global du pays.
Enfin vendredi, Solocal communiquait une fois de plus sur les
spéculations de renforcement de ses fonds propres, affirmant qu’ils
« communiqueraient le cas échéant » si un accord venait à se
profiler… Mais ce ne serait qu’un peu de temps gagné pour un
business model dont l’avenir à long terme nous semble, malgré tout,
peu engageant...


INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES


Avant d’accéder à ces pages, merci de bien vouloir prendre connaissance des informations réglementaires suivantes.

Cette page internet du site est destinée aux résidents français. Les personnes soumises à des restrictions interdisant l'accès aux produits ou services présentés, tels que les ressortissants des Etats-Unis ne sont pas autorisées à y accéder. Il appartient à l’investisseur de s’assurer qu’il est juridiquement autorisé à se connecter à ces pages et à utiliser et consulter les informations et services présentés sur le site au regard des lois en vigueur dans son pays.

Ce site Internet a été réalisé dans un but d’information uniquement et ne constitue ni une offre, ni une recommandation personnalisée, ni une sollicitation en vue de la souscription des produits ou services présentés. L’investisseur est seul juge du caractère approprié des opérations qu’il pourra être amené à conclure. OCTO Asset Management ne saurait être tenu pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site. Les informations, services et produits présentés sont susceptibles de modification sans avis préalable.

La souscription dans des parts ou actions d’OPCVM peut présenter des risques. La valeur liquidative des OPCVM peut varier à la hausse comme à la baisse selon les fluctuations des marchés et l’investisseur peut ne pas récupérer le capital investi. Aussi, avant toute transaction, l’investisseur doit :

- prendre connaissance du document d'informations clés pour l'investisseur et du prospectus de chaque OPCVM, et comprendre la nature des supports choisis, leurs caractéristiques et leurs risques

- s’assurer que les supports choisis correspondent à sa situation financière, à ses objectifs d’investissement et aux risques qu’il est prêt à accepter.

Il est rappelé que les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les performances passées ne doivent donc pas être l’élément central de la décision d’investissement du souscripteur : les autres éléments figurant sur les fiches reporting associées à chaque OPCVM doivent être pris en considération. Le document d'informations clés pour l'investisseur et le prospectus des OPCVM présentés est disponible auprès d’OCTO Asset Management sur simple demande ou sur ce site Internet.

Enfin, le traitement fiscal lié à l’investissement en parts ou actions d’OPCVM dépend de la situation de chaque investisseur. Il est donc recommandé de consulter son conseiller fiscal.