FR - EN
Abonnez vous à notre hebdo
 
Hebdo Crédit 13 mai 2013

Une semaine de mois d’août avec deux jours fériés en France et un à Londres… Seule la météo nous a durement rappelé à l’ordre tout comme les publications maussades qui ont jalonné la semaine sans pour autant provoquer de réels flux ; la dichotomie entre politique économique, politique monétaire, marchés financiers et économie réelle continue de s’accroître et le spectre japonais de se rapprocher…

Seuls les états, surendettés, profitent finalement du phénomène, à l’image de la France, pour continuer d’emprunter des montants astronomiques à bon compte, voire même à des taux toujours négatifs sur le court terme… Les entreprises elles, empruntent également mais plus pour refinancer des souches existantes ou profiter de l’effet d’aubaine (cf. Apple empruntant à bas coût pour payer un dividende exceptionnel plutôt que de rapatrier son cash de l’étranger et payer les impôts dûs) mais peu pour la croissance, tant les perspectives s’annoncent moroses. Même les leaders comme JC Decaux, Adecco, Lafarge ou Alstom ont annoncé cette semaine des publications décevantes…

Du côté des dossiers « crossover », nous noterons également les résultats mitigés de Italcementi, Indesit, Heidelberg. Cependant la tendance de ces entreprises étant au désendettement depuis 2009, leur situation reste tout à fait correcte et les spreads ne s’y trompent pas : ces publications sont quasiment sans effet sur le marché obligataire.

Pour les bonnes nouvelles il faudra à nouveau chercher du côté des « périphériques » avec Repsol et Lottomatica chez les corporates, qui ont chacun publié de solides résultats pour le premier trimestre mais surtout au Portugal qui a placé cette semaine avec succès sa première émission obligataire depuis sa demande d’aide internationale en mai 2011. On peut espérer que cette émission 10 ans (sursouscrite pour un montant de 9Md€) placée à swap+400 (soit 5.5% de rendement) permettra au Portugal, qui a fait preuve depuis un an d’une grande fermeté dans ses réformes, de revenir dans la « normalité ».

A semaine courte, hebdo court...

 


INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES


Avant d’accéder à ces pages, merci de bien vouloir prendre connaissance des informations réglementaires suivantes.

Cette page internet du site est destinée aux résidents français. Les personnes soumises à des restrictions interdisant l'accès aux produits ou services présentés, tels que les ressortissants des Etats-Unis ne sont pas autorisées à y accéder. Il appartient à l’investisseur de s’assurer qu’il est juridiquement autorisé à se connecter à ces pages et à utiliser et consulter les informations et services présentés sur le site au regard des lois en vigueur dans son pays.

Ce site Internet a été réalisé dans un but d’information uniquement et ne constitue ni une offre, ni une recommandation personnalisée, ni une sollicitation en vue de la souscription des produits ou services présentés. L’investisseur est seul juge du caractère approprié des opérations qu’il pourra être amené à conclure. OCTO Asset Management ne saurait être tenu pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site. Les informations, services et produits présentés sont susceptibles de modification sans avis préalable.

La souscription dans des parts ou actions d’OPCVM peut présenter des risques. La valeur liquidative des OPCVM peut varier à la hausse comme à la baisse selon les fluctuations des marchés et l’investisseur peut ne pas récupérer le capital investi. Aussi, avant toute transaction, l’investisseur doit :

- prendre connaissance du document d'informations clés pour l'investisseur et du prospectus de chaque OPCVM, et comprendre la nature des supports choisis, leurs caractéristiques et leurs risques

- s’assurer que les supports choisis correspondent à sa situation financière, à ses objectifs d’investissement et aux risques qu’il est prêt à accepter.

Il est rappelé que les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les performances passées ne doivent donc pas être l’élément central de la décision d’investissement du souscripteur : les autres éléments figurant sur les fiches reporting associées à chaque OPCVM doivent être pris en considération. Le document d'informations clés pour l'investisseur et le prospectus des OPCVM présentés est disponible auprès d’OCTO Asset Management sur simple demande ou sur ce site Internet.

Enfin, le traitement fiscal lié à l’investissement en parts ou actions d’OPCVM dépend de la situation de chaque investisseur. Il est donc recommandé de consulter son conseiller fiscal.